29 septembre 2012

Comment est réalisé un transfert super 8

film_dvd

Vous revenez de vacances avec dans votre coffre les super 8 de votre papa. L’équipement de cinéma qui était à proximité des bobines paraît ne plus souhaiter marcher.

Pourquoi ne pas faire exécuter un transfert super 8 ?

La préparation transfert super 8

En préalable à opération de transfert super 8, il est avant tout vérifié, essuyé et retouché le cas échéant. Les amorces en mauvais état ou non correct sont changées. L’amorce est indispensable pour pouvoir réaliser la numérisation des premières images du film.

La réalisation du transfert super 8

Le transfert des films est effectué derrière les travaux de préparation. Il s’agit de digitaliser chaque photo de la pellicule sur le capteur numérique d’une caméra pour opérer une numérisation de film. La digitalisation doit obligatoirement se dérouler sous surveillance. Les bobines sont habituellement très anciennes et de nombreux types d’incidents apparaissent durant les opérations de numérisation. Ainsi en cas d'aléa on épargnera le film en arrêtant immédiatement la numérisation. L’exposition est le seul point faisant l’objet d'une modification pendant la numérisation.

Corrections réalisées durant le transfert super 8

L'exposition

Il faut parfois intervenir en corrigeant l’ouverture du diaphragme de la caméra pour éclaircir un passage sombre et ainsi récupérer des détails dans les zones sous-exposées. On peut ainsi « déboucher » certains passages sombres en procédant de cette façon.

Les couleurs et le contraste

On procède ensuite à une correction de la colorimétrie et accessoirement du contraste.

Le réglage du niveau gamma facilite la correction des surexpositions et permet d’éclaircir les passages sous exposés. Les colorations accentuées occasionnées par le choix d'un filtre de couleur de lumière inapproprié, ou par l'âge du film ou à la fusion de ces deux éléments, sont compensées.

Des codecs intermédiaires sont alors employés après ces premières corrections, c'est le DVC HDPRO pour un transfert en HD, ou du DVC PRO pour une numérisation en SD. Ces codecs à très hauts débits sont nommés aussi « lossless » (sans perte), ils permettent la protection de l’intégralité des informations sur chaque film.

La postproduction

Des ajustements précis sont opérés en postproduction. Avec des outils beaucoup plus précis et facile d’usage on affine les réglages. Chaque pellicule requiert une combinaison de filtres bien particulière. En dehors d’un traitement pour corriger le vieillissement du film, un film ayant fait l’objet d’une prise de vue correcte n’a pas besoin d’être corrigé.

Le transfert sur dvd

C’est à ce stade que le codage est réalisé. Parmi les différentes possibilités on trouve aussi le dvd data pour la délivrance du film sous forme de fichiers vidéos. Il s'agit de déterminer le format de sortie escompté, HD ou SD, pour définir ensuite le format d’codage. L’exécution d’un montage est envisageable avec un transfert sur disque dur

Dès que diverses procédures résultant de la digitalisation sont complétées, il y a la dernière étapes nommée authoring permettant alors de bénéficier d'une digitalisation de film sur dvd vidéo. La pochette extérieure du dvd est ensuite réalisée. Les multipes opérations s’achèvent par l’impression du titre directement sur le dvd et la réalisation de la jaquette.

 

Posté par frederic vdb à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Comment est réalisé un transfert super 8

Nouveau commentaire